Six heures plus tard: Stockholm

Six heures plus tard... en Scandinavie! Le journal de bord et les aventures d'une enseignante de Montréal partie vivre en Suède pour un an.

29 janvier 2012

Ces dames qui vous veulent du bien

Ça sonne à la porte. Il est samedi matin. J'attends l'agent d'immeuble pour une visite, mais je trouve qu'elle a pas mal d'avance. Pas grave, le ménage est fait et je suis prête à sortir pour faire les courses. Je laisse les deux dames monter les longs escaliers, je les salue gentillement en me présentant. Mais je flaire vite un problème: sous ces chapeaux et ces gros manteaux, je ne reconnais pas l'agent d'immeuble. 

"Croyez-vous que les catastrophes naturelles sont dues à la colère de Dieu?"

Merde.

Je venais de comprendre à qui j'avais à faire. Toujours aussi gentilles, elles m'ont foutu leur espèce de journal de propagande entre les mains, me disant qu'elles voulaient savoir ce que j'en pensais. Manière polie de dire qu'elles ne lâcheraient pas le morceau et reviendraient me hanter un prochain samedi. Génial. En sortant pour faire les courses, je les ai croisées sur la rue en train de se chercher d'autres victimes. Elles m'ont saluée par mon prénom... J'ai pas fini.

Posté par vorteex à 15:55 - Au quotidien (Montreal) - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Je sais que je ne devrais pas rire, mais il n'y a qu'à toi que ça arrive ces histoires là!!!

    Posté par judith, 31 janvier 2012 à 14:02
  • Arf, ce sont des coriaces. Le premier mois de mon arrivée en Angleterre, ils sont revenus à la charge plusieurs fois (sachant que la première fois, ils avaient pris soin de ne pas dire *qui* ils étaient vraiment). M'enfin dans mon cas, ils sont restés à la porte...

    Posté par Sparadra, 08 février 2012 à 12:25

Poster un commentaire